Compte rendu CE du 20 AVRIL 2017

Deux séances plénières du comité d’entreprise se déroulaient l’une après l’autre :
La première concernait la mise en place du nouveau comité d’entreprise avec l’élection des instances dirigeantes de celui-ci et la seconde la tenue de la séance ordinaire du comité d’entreprise.
Lors de cette première séance le bureau du comité d’entreprise a été élu :
Secrétaire : Thierry SELLIER CGT
Trésorière : Bénédicte LAUNAY CGT
1ere Secrétaire adjointe : Valérie CHATELLE CGT
1ere trésorière adjointe : Pascale HUMBERT CGT
2ème secrétaire adjointe : Anne MATHIEU CFDT
2eme trésorier adjoint : Philippe GAMEL SUD
Autres membres : Marc LEPORQ CGT, Marc GRAVRAND CFDT, Patrick PICARD CFDT.

Ensuite la séance ordinaire de la plénière d’avril a débuté

1) Avis sur le projet de transfert des activités de la CCVRP à L’Urssaf Ile de France
La CFDT note l’avis positif de nos collègues de la CCVRP pour ce transfert ; aussi nous donnons un avis positif.
Cependant la CFDT s’inquiète, compte tenu des bouleversements de l’URSSAF 2020, et de l’état de notre système informatique, des moyens donnés pour l’intégration de nos collègues ; formations, prise en charge GPEC…
2) Avis sur le projet de transfert des activités du site de Noisy le Grand et les mobilités induites pour le personnel
La CFDT regrette l’arrêt du site de Noisy le Grand.
Au-delà de l’aspect immobilier, la CFDT déplore les inévitables conséquences pour les équipes : la délocalisation qui découle du changement d’implantation des personnes avec le bouleversement sur leur vie personnelle qui en résulte, ainsi que la disparition de métiers et la dissolution des équipes avec l’impact que cela comporte sur leur vie professionnelle.
Pour ces raisons la CFDT demande qu’une attention particulière soit portée au sort individuel de chacun de ceux qui sont concernés.
3) Consultation sur le projet DSI 2018
Document joint trop tardivement. Ce point est reporté à la prochaine séance du comité d’entreprise

4) Consultation sur le projet de transfert des salariés d’Apria et Harmonie Mutuelle à l’Urssaf Ile de France
Transfert de 5 salariés d’Apria et de 27 salariés d’Harmonie Mutuelle
Les accords locaux applicables à ces salariés seront remis en cause.
Nombreuses questions des élus sur l’intégration de ces salariés extérieurs à la convention collective de la sécu et n’ayant d’autres choix que d’être reclassés dans notre organisme.

5) Cellule mixte RSI régional
Expérimentation à la DDR de Paris Sud sur la base du volontariat. Les congés déjà posés des volontaires seront respectés, pas de changement de ligne hiérarchique mais certains points techniques seront gérés par un cadre du RSI. Affiliation reste au RSI et le contrôle à l’Urssaf

6)Outil « NEXTHINK »
« Nexthink procure une visibilité instantanée et exhaustive de l’usage réel de tous les postes de travail et documente l’ensemble de toutes leurs interactions avec les réseaux, les serveurs, les imprimantes et l’internet »
Evidement aucune analyse ni capture du contenu du courriel ou de la navigation
N’est faite !!!!

7)Mise à jour des référentiels emploi des informaticiens de la DSI
Mise à jour pour la

Compte-rendu Délégation du Personnel du 20 avril 2017

MISE EN PLACE D’UN VESTIAIRE EQUIPE D’UNE DOUCHE DANS LA DDR 78
Pas de travaux prévu car ils nécessiteraient une installation particulière et trop importante !… Et l’URSSAF n’est que locataire !

VENDREDI 7 AVRIL 2017 DEPART OBLIGATOIRE DU PERSONNEL A 16H30 DU SITE DE CERGY
La Direction refuse de donner les heures perdues par les salariés, mais dans sa grande mansuétude, elle accepte un délai « jusqu’à l’été » aux collègues afin qu’ils régularisent leur compteur.

EXTINCTION DES FEUX A PARIS SUD A 19H50
La Direction souhaite avoir les dates précises afin de se rapprocher du bailleur.

PROBLEMES CLIMATIQUES AU 4EME ETAGE DE LA DDR PARIS SUD
Il s’agit d’un problème identifié de climatisation fermée, ce qui empêche la régulation de la température.
2 Radiateurs ont été commandés au cas où !…

REMPLACEMENT DE LA GLRH A PARIS SUD
Il n’y aura pas de remplacement !…Un accueil téléphonique va être mis en place et une personne devrait être recrutée au siège.

PLANIFICATION ET VALIDATION DES CONGES
Un rappel va être fait aux Directeurs des DDR pour qu’ils valident rapidement les demandes de congés.

CHANGEMENT DE JOUR EN TAD A LA DEMANDE DE LA DIRECTION (FORMATION)
Il est possible pour les collègues de décaler jusqu’à la semaine suivante.

URSSAF 2020 ET CENTRE D’ACCUEIL DU 92
Il est toujours d’actualité de maintenir le centre d’accueil du 92 en 2020. La recherche du local n’a pas encore abouti. La réflexion est en cours.

SALLE DE REMISE EN FORME
Des remontées d’humidité occasionnent des odeurs nauséabondes cela vient du fait que « les siphons
désiphonnent ! »
Le réapprovisionnement concernant les lingettes a été fait pour 3 mois. Un rappel a été fait à la société pour réapprovisionner régulièrement.

DEFAILLANCE DE MATERIEL : PEUT-ON OBTENIR RAPIDEMENT UN MATERIEL DE RECHANGE ?
Le circuit sera revu pour dénouer le problème plus rapidement.

PRIMES D’INTERESSEMENT SUR COMPTE BANCAIRE
Tous les salariés n’ont pas eu l’accusé réception de leur envoi, car elles sont en cours de traitement.
La date limite d’envoi étant le 19 avril, les A.R. vont arriver au fur et à mesure.

INTERESSEMENT RESULTATS 2016

POUR L’URSSAF IDF LE MONTANT DE L’INTÉRESSEMENT DE 2016 EST DE:

846.22 euros

Pour la 15ème année consécutive, un intéressement sera versé aux salariés du Régime général. Cette prime appréciée et plébiscitée sera versée avant le 31 mai 2017.

Pour cette année :
Résultats proches de ceux de l’année dernière, nous sommes dans chacune des branches à des montants moyens dépassant les 800 € (ce qui n’était pas le cas l’année dernière).

 La Branche Retraite subit une baisse par rapport à 2015, mais reste sur un montant supérieur à celui 2014
 La Branche Recouvrement entame une remontée intéressante après une forte baisse en 2015
 La Branche Maladie, subit une légère baisse, mais reste sur un montant bien supérieur à celui de 2014.
 La Branche Famille enregistre de nouveau une très bonne année

Voici les résultats moyens par branche pour les trois dernières années :

2014 2015 2016
Maladie 786 846 831
Famille 854 878 879
Recouvrement 851 784 805
Retraite 796 846 818

L’avenir c’est maintenant !

Dès la semaine prochaine, nous entamerons les négociations pour un nouvel accord triennal de l’intéressement (et donc pour reconduire la possibilité d’une prime pour les 3 prochaines années).
La CFDT croit toujours en l’intéressement et fera le nécessaire pour pérenniser ce supplément d’âme institutionnel. FO et CGT sont toujours farouchement opposées à cet accord. Donc chacun prendra ses responsabilités pendant les négociations.

Pour un intéressement pérenne, une seule solution :
votez CFDT.
Pour un intéressement de bonne qualité une seule solution : soutenez la CFDT.

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2017

La CFDT remercie tous les salariés qui ont voté pour elle.
Vous nous avez accordé votre confiance et donné la possibilité d’être un acteur dans les nombreuses négociations à venir pour URSSAF 2020.

Nous serons votre porte parole dans toutes les instances : Comité d’entreprise, Délégation du personnel et CHSCT.
Nous vous tiendrons informés à l’aide de notre blog et des panneaux d’affichage.

N’hésitez pas à nous contacter

SECTION CFDT URSSAF IDF TEL : 01 56936985 / 6986
MAIL :cfdturssafprp@free.f
BLOG :http://cfdt-urssaf-idf.fr/

Résultat des élections

Les élections sont derrière nous. Cela a été l’occasion de nous rencontrer et de débattre lors de nos différentes prises de parole. De vous présenter le bilan des quatre années écoulées.  Ces efforts ont été payants car nous avons un résultat en augmentation dans un scrutin qui a redistribué les cartes avec l’arrivée de SUD et de la CFTC. Bienvenue à eux.

Nous tenons à vous remercier pour votre participation et votre soutien.

Ces résultats nous donnent la capacité de porter votre parole plus efficacement. Nous vous donnons rendez vous dans les prises de parole ou sur ce site pour préparer avec vous  les prochaines négociations ( DSI 2018, URSSAF 2020) et autres projets.
 

 

CONTRÔLEURS DU RECOUVREMENT …… Il serait bon de rétablir la réalité des faits !…

Depuis longtemps, la fédération porte l’idée de la construction d’un parcours professionnel pour les Contrôleurs du Recouvrement.

Suite à la grève du 16 juin 2016, dans de nombreuses Urssaf, la CFDT a seule continué de porter et défendre les revendications légitimes des Contrôleurs du Recouvrement.En témoigne les deux compte-rendu de rendez-vous que la fédération CFDT a eu avec l’ACOSS pour négocier le contenu et la mise en place du parcours professionnel pour les contrôleurs.

Aujourd’hui, la lettre de cadrage salariale 2017 intègre la possibilité de parcours professionnels 5A/5B… mais à ce jour, cela ne s’est pas encore traduit par des parcours concrets pour les contrôleurs. Il faut rester vigilants et mobilisés jusqu’à la mise en place effective de ces parcours.

Certains se targuent aujourd’hui d’être à l’initiative seuls de la mobilisation très importante des Contrôleurs lors du mouvement du 16 juin 2016, pour la revendication du parcours N5A / N5B portée à l’ACOSS… Rappelant simplement qu’il s’agissait d’un mouvement soutenu par toutes les Organisations Syndicales des URSSAF.

Les mêmes qui affirmaient en juin 2016, dès la sortie de l’entrevue à l’ACOSS, que « c’était gagné » !…Rien n’était gagné à cette date!…mais qui n’ont pas jugé bon d’aller continuer à en discuter avec la caisse nationale jusqu’à la création réelle du parcours.

La CFDT, elle, l’a fait.

Arrêtons de faire croire aux salariés que seule la grève fait avancer les revendications, surtout lorsqu’elle n’est suivie d’aucune négociation constructive !…

Y en a qui croient au Père Noël, y en a qui croient à la p’tite souris …A la CFDT, nous agissons !!   

Paris, le 24 mars 2017

 

 

La potion du syndicalisme

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas tombée dans la potion du syndicalisme toute petite comme Obélix !! même si mes convictions et mon caractère me poussaient à la tolérance et à la médiation, de la à m’engager …..c’était bon pour les autres.

Je pratiquais à l’époque une espèce d’auto- censure , par manque de confiance, par peur du regard des autres et des conséquences éventuelles d’un engagement auprès des instances représentatives du personnel.

La déléguée syndicale de l’époque m’avait plusieurs fois sollicitée afin que j’accepte un poste de suppléante et en 1992, je me suis jetée dans la marmite.

Adhérer à un syndicat, c’est un engagement fort, être délégué du personnel ou membre du CE, c’est un travail qui demande de la réflexion, de la présence aux réunions de préparation ou plénières.

C’est aussi avoir des doutes, c’est chercher à faire valoir ce qui est bien pour le plus grand nombre des collègues qui vous ont fait confiance, c’est défendre individuellement des collègues, mais c’est aussi valorisant , enrichissant dans le rapport aux autres , enrichissant intellectuellement,

C’est ainsi que de 2002 à 2012, j’ai occupé les fonctions de secrétaire du comité d’entreprise de l’URSSAF 77, mais aussi de déléguée syndicale CFDT ainsi que de déléguée du personnel.

Le cumul des mandats , c’est d’actualité, je ne le conseille à personne. C’est compliqué d’être efficace sur tous les fronts. Bien souvent, cela ne résulte pas d’une réelle volonté mais d’un manque de force vive pour occuper les postes. C’est pourquoi il est important que chacun à sa mesure s’engage dans une section syndicale.

Et puis, il y a eu 2013 avec la fusion entre l’URSSAF de Paris et l’URSSAF de Seine et Marne. La aussi, grande aventure et ce à tout point de vue.Il nous a fallu anticiper cette opération de fusion qui impliquait la disparation de deux comités d’entreprise, préparer la dévolution des patrimoines des CE, accepter d’être responsable sur nos deniers propres pendant la période transitoire. La régionalisation nous la vivions comme une sorte de perte d’identité, et je dois avouer qu’avec la disparition du CE du 77, j’avais l’impression d’être doublement impactée,

C’est à cette occasion que j’ai rencontré l’équipe CFDT de Paris RP avec laquelle nous avons préparé les opérations de fusion ; puis, il a fallu renégocier tous les accords qui avaient été dénoncés suite à la Régionalisation.

Cette fusion, n’a pas seulement été une aventure technique visant à ce que la Régionalisation soit le moins dommageable possible, cette fusion a été avant tout un aventure humaine où j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens formidables avec lesquels je suis fière de militer et de partager des valeurs. C’est pourquoi, ayant trouvé ma place au sein de cette équipe, j’ai décidé de me présenter cette année, car j’ai la conviction profonde que nous avons fait bouger les lignes et oeuvré pour le plus grand nombre.

Laurence PLUQUET-JAOUEN

CONTROLEURS DU RECOUVREMENT

Il serait bon de rétablir la réalité des faits !…

Depuis longtemps, la fédération porte l’idée de la construction d’un parcours professionnel pour les Contrôleurs du Recouvrement.
Suite à la grève du 16 juin 2016, dans de nombreuses Urssaf, la CFDT a seule continué de porter et défendre les revendications légitimes des Contrôleurs du Recouvrement. En témoigne les deux compte-rendu de rendez-vous que la fédération CFDT a eu avec l’ACOSS pour négocier le contenu et la mise en place du parcours professionnel pour les contrôleurs.
Aujourd’hui, la lettre de cadrage salariale 2017 intègre la possibilité de parcours professionnels 5A/5B… mais à ce jour, cela ne s’est pas encore traduit par des parcours concrets pour les contrôleurs. Il faut rester vigilants et mobilisés jusqu’à la mise en place effective de ces parcours.

Certains se targuent aujourd’hui d’être à l’initiative seuls de la mobilisation très importante des Contrôleurs lors du mouvement du 16 juin 2016, pour la revendication du parcours N5A / N5B portée à l’ACOSS… Rappelant simplement qu’il s’agissait d’un mouvement soutenu par toutes les Organisations Syndicales des URSSAF.
Les mêmes qui affirmaient en juin 2016, dès la sortie de l’entrevue à l’ACOSS, que « c’était gagné » !…Rien n’était gagné à cette date!…mais qui n’ont pas jugé bon d’aller continuer à en discuter avec la caisse nationale jusqu’à la création réelle du parcours.

La CFDT, elle, l’a fait.

Arrêtons de faire croire aux salariés que seule la grève fait avancer les revendications, surtout lorsqu’elle n’est suivie d’aucune négociation constructive !…
Y en a qui croient au Père Noël, y en a qui croient à la p’tite souris …A la CFDT, nous agissons !!

Paris, le 24 mars 2017